• 9 janvier 2018

Interview Ela and the Poppies

Ela and the Poppies

Interview Ela and the Poppies

1024 683 cynthia idels

On vous présente Anne-Sophie, fondatrice d’Ela and the Poppies, photographe de mariage, famille et lifestyle. Amoureuse de la vie, elle photographie vos instants extraordinaires avec son coeur. Une poésie joyeuse et un peu de rock’n’roll, voilà ce qui caractérise bien ses clichés. Entre émotion, amour et fou-rires, vous allez l’adorer c’est sûr.

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Anne-Sophie, j’ai 36 ans et je suis l’heureuse maman d’Ela, 7 ans. On dit de moi que je suis « cool », ce qui veut tout dire et pas grand chose à la fois. Je crois surtout que ce qui me caractérise, c’est mon petit côté espiègle. Petit sourire toujours en coin, qui profite simplement de ce que la vie a de chouette à m’offrir. Que ce soit les petits bonheurs ordinaires en famille, en passant par les sessions surf et papotages. Ou les sorties culturelles (ou plus festives), les discussions inspirantes, les petites balades ou les grands voyages. J’aime profiter de l’instant présent et garder mon esprit ouvert sur ce qui m’entoure.

Pourquoi êtes-vous devenues photographe de mariage ?

Après de longues études et une courte carrière de chercheur en océanographie, j’ai pris le pari fou en 2011 de tout lâcher pour devenir photographe. J’avais besoin de renouer avec « la vraie vie », d’ouvrir les yeux sur le monde extérieur et d’en saisir le meilleur pour tendre vers une vie plus douce, plus en accord avec qui je suis. La photo m’est alors apparue comme étant le vecteur que je cherchais. Je me suis naturellement tournée vers la photo dite « sociale ». D’abord en photographiant les enfants et leur source inépuisable de spontanéité. Puis ensuite les mariages, ce qui nourrit mon besoin de vibrer sur des ondes positives et réjouissantes, tout en étant créative.

D’où vous vient votre inspiration ?

Les travaux de Martin Parr, et en particulier la série « Life is a beach » a été le point de départ de cette aventure photographique. Mais au fil du temps, je m’aperçois que tout ce qui m’entoure ou m’intéresse devient inspirant. Certaines scènes de films ou de séries anglosaxonnes influent sur mes compositions. Ma fille entretient quotidiennement cette dose de simplicité et de fantaisie. La nature et l’océan me donnent envie de jouer avec la lumière, les couleurs, les contrastes. Et par dessus tout, je laisse mon empathie et mon intuition me guider pour puiser la créativité et l’authenticité dans les gens que je photographie. Que ce soit en séance ou sur un mariage, c’est ce que les gens ont à partager qui ressortira. Je ne suis là que pour le capturer et le mettre en valeur artistiquement du mieux possible.

Comment se passe le premier contact avec les mariés ?

Tout démarre généralement par un mail : les mariés me présentent rapidement leur projet et veulent 2 infos primordiales : ma disponibilité, et le budget ! Je réponds alors de manière assez simple et efficace à leurs questions en présentant mes prestations. Si tout leur convient, je propose alors d’échanger de vive-voix afin de faire plus ample connaissance, et surtout, de façon à ce que tout cela devienne moins formel. Sachant que je vais passer une journée entière à accompagner 2 personnes dans un des moments les plus intimes de leur vie, il me semble indispensable de passer rapidement d’une relation quasi hiérarchique de prestataire-client, à une relation simple et collaborative pour que tout se fasse en confiance. Cela se fait par un échange Skype/FaceTime à distance, ou autour d’un café (voir d’un apéro) quand nous pouvons nous rencontrer en vrai. Cela me permet de nouer des liens plus sincères avec eux, en toute convivialité.

3 conseils pour capturer des moments magiques pendant un mariage.

C’est difficile de parler de « moments magiques » car c’est pour moi quelque chose de très subjectif. Il y a 2 types de moments : ceux que l’on prévoit et qui seront potentiellement magiques (entrée des mariés, échange d’alliances, etc…) et ceux qui nous surprennent. Mais si je dois donner 3 conseils valables, je dirai :

1 / Oser !

Sortir de sa zone de confort, tenter un angle de vue différent, une composition originale, rester mobile et alerte, etc… Lorsque cela fonctionne, on peut se retrouver avec des images vraiment fortes, et apporter une certaine magie au moment capturé. C’est aussi  avoir l’audace de prendre des initiatives, et aussi oser dire non avec professionnalisme quand il le faut.

2 / Rester soi-même.

Je dis toujours à mes mariés de ne pas oublier de ramener l’ordinaire dans cette journée extraordinaire. Pour que dans 20 ans, ils se reconnaissent eux, tels qu’ils ont été et sont encore aujourd’hui. Vivre sa journée comme on l’entend. Même si dans l’entourage, certains diront que cela ne fait pas mariage, ou que d’autres estimeront que ce n’est pas assez « à la mode ». Il ne faut pas oublier qu’internet est une source inépuisable d’inspiration. Mais il est important de s’approprier les choses pour qu’elles nous restent propres.

3/ Lâcher-prise, et vivez le moment !

Je vois trop de mariés se laisser envahir par le stress de savoir si tout est parfait. Se torturer l’esprit pour des détails que eux seuls connaissent. STOP ! Vous vous apprêter à vous dire oui, à témoigner du plus beau des sentiments devant une foule de gens qui vous aiment. Alors laissez-vous porter par tout ça. Oubliez les lanternes en papier et les centres de table dont tout le monde se fout, et PRO-FI-TEZ !

Si votre photographe est présent et s’imprègne de l’ambiance, alors c’est de l’émotion à l’état pur qui s’offrira à son objectif. Et vous ne serez que plus heureux de voir ces photos pleines de vie !

Quel(s) matériel(s) utilisez-vous ?

Je travaille exclusivement au format numérique, et toujours avec 2 boitiers Canon (5D Mk II et III). Un pour les prises de vue au grand angle, un autre pour les prises de vue au téléobjectif. Cela me permet très rapidement et sur un même moment d’avoir 2 angles de vue qui peuvent avoir un impact totalement différent.

Quel est le moment que vous préférez lors d’un mariage ?

Ca dépend des mariages ! J’aime beaucoup les préparatifs. C’est un moment un peu suspendu sur un mariage, où en tant que photographe on peut prendre la température de la journée et déceler certaines choses. Une complicité mère/fille, ou les délires qui sont propres à un groupe de copains/copines. C’est aussi le moment où je peux jauger dans quelle mesure les couples me laisseront entrer dans leur bulle pour capturer ce qui leur est essentiel. Les cérémonies offrent aussi de grands moments. Particulièrement les cérémonies laïques, plus personnelles et plus intimes, qui ont un potentiel émotionnel extrêmement fort. Au point que parfois, certains mariages me mettent réellement au bord des larmes alors que je ne connais finalement que très peu les personnes qui s’unissent ! Et enfin, certaines soirées déjantées sont un vrai plus à l’issue d’une journée intense. C’est la cerise sur le wedding cake !

Comment vous contacter ?

Vous pouvez découvrir mon travail et me contacter via mon site web, mais également par ma page Facebook ou mon compte Instagram.

Ela and the Poppies
Ela and the Poppies

Laisser une réponse